Dégustation

Dégustation

Si vous cherchez des conseils pour déguster votre vin dans les meilleures conditions, Si vous désirez lire les notes de dégustation du Château Labégorce Margaux,
Si vous voulez savoir quand déboucher votre prochain Margaux, Et si vous êtes intéressé par le Haut Médoc La Mouline de Labégorce, C’est ici.

Château Labégorce 2001

La couleur de ce vin est remarquable, toute aussi brillante que profonde et intense.
Au nez, de légères notes fumées se marient avec volupté à des arômes épicés déjà très complexes.
En bouche, l’attaque ample et généreuse est soutenue par une structure tannique douce, agréable et remarquablement bien fondue. C’est un vin construit autour d’un bel équilibre qui ne peut lui assurer qu’un avenir prometteur.

Château Labégorce 2000

Bon boisé, fin et délicat, réhaussant les notes de fruits confits qui dominent olfactivement. En bouche, le vin est d’une grande ampleur, à la fois dense et structuré, avec des tannins encore fermes, mais puissants, un grand millesime. Ce vin présente une élégante robe grenat intense et profonde.
Le nez dévoile un élevage en fût de bois neuf bien fondu et qui laisse s’exprimer les arômes de cépages. C’est un vin très jeune dans son caractère aromatique mais aussi gustatif.
La bouche, dotée d’un bel équilibre et d’une longueur remarquable, est mise en valeur par ses saveurs de fruits toujours présentes. L’attaque est pleine et soyeuse et les tanins bien mûrs donnent au vin une belle concentration, typique de ce très grand millésime

Château Labégorce 1999

Belle couleur rouge pourpre, trés marquée. Olfactivement les arômes sont encore près du raisin, avec des notes de cassis dominantes. En bouche, la rondeur et la souplesse donnent une impression de suavité, de velouté, assez classiques dans ce millésime. Devrait beaucoup gagner en qualité durant l’élevage. Ce vin d’un grand Classicisme, montre déjà un lien entre ses éléments assez remarquables. Découvrant d’étonnants arômes de prune, dus au cabernet sauvignon, il continue sur une agréable impression de volume, de charnu ; le vin est complexe, puissant et se termine très présent, ferme mais goûteux.

Château Labégorce 1998

Bon boisé, fin et délicat, réhaussant les notes de fruits confits qui dominent olfactivement. En bouche, le vin est d’une grande ampleur, à la fois dense et structuré, avec des tannins encore fermes, mais puissants, qui devraient se fondre avec le vieillissement. Ce vin nous présente une belle robe soutenue. Le nez développe des arômes de fruits mûrs, où dominent la fraise et la prune mêlées d’un excellent boisé.
En bouche, l’attaque agréable par sa suavité et sa rondeur fait place à une structure fine et élégante, très présente tout au long de la dégustation. Les tanins solides, encore nerveux de ce vin plein de promesse, demanderont quelques 2 à 3 ans de conservation en cave avant de dévoiler tout leur potentiel.

Château Labégorce 1997

D’une robe rouge sombre, dense et opaque, ce vin développe des arômes de fruits mûrs, où dominent la fraise et la prune, mêlés d’un excellent boisé. Gustativement, la plénitude, la rondeur et le volume sont prédominants avec une sensation de puissance alliée à une impression de velouté, débouchant sur des tannins moelleux et savoureux, demandant deux à trois ans pour arriver à leur complet épanouissement. La couleur, dense pour ce millésime, est encore rouge vif, sans trace d’oxydation.
Sur le plan olfactif, les arômes présents montrent d’intéressantes notes florales, rehaussées par un délicat boisé. En bouche, le vin, surtout remarquable par son harmonie, est très complexe avec des tanins soyeux.

Château Labégorce 1996

On devine, dans ce vin, de part sa couleur rouge sombre, la grande concentration qui le caractérise. Olfactivement, encore très près du raisin, on distingue nettement, les notes de cassis et de noyau, personnalisant le cabernet sauvignon dont il est issu. En bouche, le vin est ample, harmonieux, tout à la fois puissant et distingué, riche et velouté. La finale est marquée par des tannins savoureux, presque moelleux, qui sont le meilleur gage d’un viellissement sûr et long. La couleur de ce vin restée d’un pourpre intense et soutenu laisse déjà présager une grande qualité digne du millésime. Le nez dévoile quelques notes chatoyantes de cumin. L’attaque en bouche est belle parce que ample et épaisse ; Sa structure tannique offre une saveur douce presque sucrée qui lui assure un avenir prometteur au cours duquel les tanins actuellement très fougueux vont se fondre dans ce lit de saveurs complexes et distinguées.

Château Labégorce 1995

D’une couleur marquée, rouge sombre, ce vin présente un nez très fruité, aux notes de prune et de cerise. En bouche, la puissance domine un ensemble ample, rond, volumineux, terminant sur des tannins présents, mais dont la vivacité devrait s’estomper avec le temps. La couleur est profonde et soutenue. Olfactivement, les notes de raisin sont encore présentes soulignées par des touches empyreumatiques.
En bouche, les tanins sont très présents, l’équilibre s’impose manifestement par une structure solide et remarquablement puissante. C’est une belle réussite dans ce millésime de grande qualité.

Château Labégorce 1994

De délicates sensations de boisé, accompagnant parfaitement celles de noyau et de fruits confits, représentant une évolution prometteuse du bouquet dans ce vin. Gustativement, l’harmonie est idéale, les divers éléments étant déjà fondus, donnant une impression de velouté et d’élégance. La structure, n’est pas pour autant absente, et se retrouve dans les tannins serrés et denses appréciables en fin de bouche. La couleur est belle, légèrement tuilée mais encore dominée par de nombreuses nuances rubis. Le nez, fermé à l’ouverture, tend à s’ouvrir après quelques minutes d’aération dans le verre pour laisser s’esquisser de délicates notes épicées et fruitées de cannelle et de fraise. L’attaque en bouche est ample et souple sans aucune brutalité. Pourtant les tanins sont très présents, encore vifs. Ils donnent au vin un tempérament unique et admirable.

Château Labégorce 1993

La robe est dense et marquée, avec des tons rouges. Le nez, marqué par des impressions épicées, montre une élégance et une délicatesse assez rare, à ce stade du vieillissement. Gustativement, le vin possède du volume et de la puissance, avec une trame serrée, des tannins présents sans violence, et une densité remarquable. Vin tout à fait dans le style du cru où l’équilibre et la finesse dominent les autres éléments.

Château La MOULINE DE LABEGORCE 1999

Une jolie couleur rubis soutenue met en relief ce vin au nez fruité et légèrement épicé par des notes douces de cannelle.
La bouche, dotée d’un bel équilibre, est mise en valeur par ses saveurs de fruits toujours présentes. C’est un vin rond, souple, facile et très agréable avec un bon fondu de tanins.

Château La MOULINE DE LABEGORCE 1998

La couleur intense se compose d’un ensemble de rubis et de pourpre profond et brillant.
Le nez, riche et complexe, est marqué par des arômes de fruits mûrs issus des croupes de graves de bord de Gironde.
En bouche, l’équilibre du vin est remarquable. La structure tannique est solide et reste présente tout au long de la dégustation. La fin de bouche séduit par l’élégance de sa complexité qui donne à ce vin toute satisfaction au dégustateur.

Château La MOULINE DE LABEGORCE 1997

La couleur de ce vin est encore profonde ; surtout rubis ; elle se mélange à quelques reflets orangés brillants.
Le nez est dominé par des notes épicées qui donnent au vin beaucoup de caractère.
Ce vin, doté d’un bel équilibre d’ensemble, présente une attaque ronde, ample, suivie d’une structure tannique très bien fondue qui offre une longueur de fin de bouche savoureuse et délicate.

Château La MOULINE DE LABEGORCE 1996

Belle intensité colorante, d’un grenat profond et brillant.
On sent dans ses arômes toute l’intensité du millésime : des raisins mûrs et généreux.
La bouche ne déçoit pas, l’attaque est charnue avec une sève ample qui se termine sur des tanins puissants mais remarquablement fondus. Un équilibre entre puissance et complexité.

Château La MOULINE DE LABEGORCE 1994

La couleur encore marquée, montre bien toute la jeunesse qui existe dans ce vin, aux odeurs de fruits confits ; à la fois rond et harmonieux en bouche, mais aussi dense et riche, terminant sur des tanins serrés et lisses, preuve d’une maturité idéale.

Château La MOULINE DE LABEGORCE 1993

On remarque surtout, dans ce vin, outre sa belle robe aux teintes légèrement orangées, une grande palette aromatique aux touches complexes d’épice, de goudron, parfaitement liées.
En bouche, le vin se montre nerveux, mais l’ensemble est marié, prêt à être dégusté, sans aucune aspérité, dégageant une agréable impression de velouté.

Château Tour de laroze A.O.C Margaux 2000

La couleur rouge vermillon, marque d’une maturité optimale, annonce la grande concentration de ce vin. Olfactivement, les sensations subtiles de prune, de noyau et de tabac sont parfaitement mises en valeur par des notes boisées discrètes et fines.
En bouche, l’harmonie et l’opulence dominent et les tanins ronds et puissants déterminent une finale longue et savoureuse

Château Labégorce, Vendredi 16 Mai 2003
Commentaire « Le Point » Millésime 2002
Labégorce Margaux « Coup de Coeur 2002 »
Les deux Labégorce formaient un seul domaine avant la révolution. Le Labégorce « tout court » appartient à la famille Perrodo depuis 1989. Déjà bien intéressant l’an passé, le cru se surpasse en 2002.Nous l’avons dégusté plusieurs fois, notamment au cours d’une séance improvisée où nous avions rassemblé nos dix bourgeois préférés (à l’aveugle, bien en-tendu).Chaque fois ce fut la même conclusion et la même note : 18,5 – Epices douces, fleurs blanches, mûre, myrtille. Pas d’artifice boisé mais un fruit somptueux soutenu par une trame tannique serrée et soyeuse, une grande longueur en bouche, une élégance.Ce vin ne déparerait pas placé au milieu des crus classés.O = 2008 G = 15 ans
Un commentaire qui fait chaud au coeur, il résume fort bien le travail qualitatif effectué à la vigne comme au chai et souligne avec quelques mots toute la typicité d’un grand vin de Margaux.Florent GRANIER
Decanter Magazine Juin 2002 « En Primeur Tastings» *** Recommended
Château Labégorce : Good colour, but not the most intense, fragrant, ripe cassis fruit, smooth and ripe, well-balanced, attractive medium-term, medium-weight wine.
Bonne couleur, mais pas des plus intenses, cassis mûr parfumé et satiné, bien équilibré, durée moyenne, poids moyen.
Grand Jury Europeen Mai 2002 – Bordeaux 2001
****… Château Giscours, Margaux, 3e Cru Classé,Château Labégorce, Margaux, Cru Bourgeois, Château Lascombes, Margaux 2e Cru Classé, Château monbrison, Margaux, Cru Bourgeois …
Gaultmillau Juin 2002 « Les Bordeaux 2001 »
Château Labégorce : 87-88 Si les échantillons de la dégustation à l’aveugle se goûtaient mal, une autre dégustation a permis de vérifier qu’il s’agissait d’un vin souple et généreux avec une très belle maturité de raisin. Belle bouteille.
If during the blind tasting, the samples were difficult to appreciate, another tasting confirmed it as being a soft generous wine with a good maturity of the grapes. Lovely bottle.
Weinwirtschaft Juin 2002 – Bordeaux 2001
*** Margaux : … Prieuré Lichine, Cantenac Brown, Siran, Kirwan,…, Labégorce.
Wine Magazine Juin 2002 « Bordeaux 2001 en Primeur»
Château Labégorce : 87-91 Pretty, middle weight wine with lovely blackberry and strawberry fruit, to which an unusually high proportion of 15 per cent Petit Verdot has added rich, earthy and spicy quality. Tannins are rich and thick, and there’s a long, soft finish.
Jolie vin, de poids moyen, avec de beaux fruits, mûres et fraises, auxquels s’ajoute une proportion élevée inhabituelle de 15 pour cent de Petit Verdot qui lui a donné des notes épicées et riches. Les tannins sont épais et riches, avec une longue finale souple et ronde.
Wine Advocate Juin 2002 – Bordeaux 2001
Château Labégorce : 85-86
Le Point Mai 2002 – Bordeaux le millésime 2001 «Le guide de Jacques Dupont»
Labégorce : 15,5 – Nez épicé et fruité, assez discret, bouche ronde, tanins veloutés, vin trapu avec des tanins bien présents qui emplissent bien la bouche, bonne longueur.
Spicy but quite restrained noze, smooth in the mouth, soft tannins which fill up the mouth very well, good lenght.
Divo Juin 2002 – Les bordeaux 2001 par Jean SOLIS
***… Château Giscours, Château Labégorce, Château Rauzan-Ségla…
Vin vino life unfiltered mai 2002 – Bordeaux 2001
Château Labégorce : 85
Jean-Marc Quarin-carnets de dégustations N° 37 Bordeaux 2001
Labégorce (Margaux) : 15
Couleur : Rouge sombre. Bonne intensité.
Nez : Net. Intensité moyenne. Fruité, cacaoté.
Bouche : Ensemble arrondi, de corps moyen, avec une qualité de fruits plus fraîche et plus minutieuse depuis 1999. La finale est toujours un peu boisée à cet âge. Un peu plus de trame lui profiterait.
Colour : Dark red. Good density.
Noze : Straight. Medium density. Fruity, cocoa-flavoured.
Mouth : Rounded, medium bodied, with a quality of fruit which is fresher and more meticulous since 1999. Quite woody finish, as always at this stage. A little bit of more structure would be beneficial.
Vinum Juin 2002 – Bordeaux 2001- PAR Rolf BISCHEL
Château Labégorce : 14 – 2007 à 2012
WINE enthusiast juillet 2002 – Bordeaux vintage 2001
Château Labégorce : 88-91 A rich, closed, dry wine with firm, concentrated black and ripe, solid tannins.
Vin riche, fermé, sec, avec des tannins noirs, solides et mûrs.
VIGNOBLES & CO juillet 2002 – par Marie Claude FONDANAUX
Château Labégorce Margaux : Equilibré, avec du fruit au nez et en bouche, des arômes d’épices soulignés par le bois et une finale assez fine et fraîche.
Vins magazine juillet 2002 – Gilbert & Gaillard
“Sur la rive gauche …des cabernets de qualité” – Cru Bourgeois : Château d’Angludet 86-88/100 … Château Siran 85-87/100, Château Labégorce 84-86/100, château Monbrison 83-85/100.
The Vine N°209 – June 2002 Bordeaux vintage 2001 par Clive Coates
Château Labégorce ,2001. Good colour. Rich and oaky nose if without real depht ans personnality. Medium to the medium-full body. Pleasant plump fruit. Good grip. This is better than it seems to be on the nose.Good plus. From 2007.
Bonne couleur. Un nez riche avec des notes de bois, néanmoins sans véritable profondeur ni personnalité. De corps moyen à bon. Agréables notes de prunes. Bonne prise. Ceci est meilleur que ce que l’on trouve au nez. Bon plus. A partir de 2007.
Nico van Duyvenbode – Wine Access – Canada
Château Labégorce 2001 Margaux Cru Bourgeois – Score 88
Woody cherry nose and taste are pleasing fresh and sweet with firm wood tannins dominating in the aftertaste. Again some unripe vegetal tannins show through at the end.
Au nez, comme en bouche, notes boisées avec des arômes de cerises. Ces arômes sont agréablement fraîches et douces avec des tannins fermes qui dominent en arrière goût. Une fois encore, quelques tannins verts pas assez mûrs
apparaissent en finale.